Contenu

Motion 1 / Harlem Désir et au-delà des motions

Le congrès de Toulouse va se dérouler dans un contexte inédit / chacune et chacun d’entre nous a le souvenir du congrès de Reims qui nous a montrés publiquement nous déchirer et nous avons toutes et tous en mémoire la soirée du 6 mai dernier qui a vu notre candidat François Hollande être élu Président de la République.
Nous avons travaillé pendant plus de 10 ans pour obtenir cette élection, la majorité à l’Assemblée nationale et au Sénat, comme nous avons avons travaillé des années pour que le 4ème arrondissement devienne socialiste et, depuis plus de 2 ans, élus, militants et sympathisants se sont mobilisés au travers des conventions internes, des primaires et des élections présidentielles.

A présent, les Français et, au-delà, les Européens attendent du Président de la République et de son gouvernement qu’ils soient en capacité de répondre à leurs difficultés, de moderniser notre pays, de porter l’innovation nécessaire à notre développement et d’incarner plus que jamais nos valeurs. Notre pays a besoin d’un cap clair pour l’immédiat comme pour le long terme et ce cap, il l’a. Nous avons voté pour définir la ligne politique du Parti socialiste, nous avons également voté lors des Primaires et le programme de notre candidat.
Il s’agit à présent de respecter nos engagements. Nous avons donné confiance en portant le bon diagnostic sur la France et l’Europe, le monde et le moment et il nous faut poursuivre. C’est là le cap de la motion 1


Pour pouvoir réussir, le Gouvernement et le Président de la République ont besoin d’un Parti fort et uni et, dans le cadre du Congrès, nous avons besoin de construire et d’installer une unité dans un large rassemblement. La motion 1 rassemble ainsi différentes sensibilités de notre Parti et de notre section qui partagent toutes cette même ambition.

Harlem Désir s’est longtemps préparé à ce poste. En tant que secrétaire national à la coordination, il a porté aux côtés de Martine Aubry la rénovation du Parti et l’intérim pendant les Primaires et le dirige à présent. C’est lui qui incarne nos valeurs et la motion 1.
Et, au-delà des motions, ces valeurs sont intangibles et ont toutes leur place tout comme le débat sur l’existence des motions, et sur la place des camarades qui ne veulent pas, au sein du Parti, s’intégrer dans une motion particulière.
Ce débat est essentiel et s’intègre dans la réflexion sur le développement de notre Parti, dans quel cadre, dans quel partage d’idées, dans quelle dynamique face à celles et ceux qui nous ont élus et dans quelles perspectives.

A ton entière disposition pour débattre de ces valeurs fondatrices et pour construire notre Parti, aujourd’hui et demain, pour toutes et pour tous.

Nils Pedersen, secrétaire de section ps 4 / pedersen.nils@gmail.com
Didier Saco, animateur motion 1 ps 4 / didiersaco@didiersacodesign.fr

Les premiers signataires de la motion 1 PS 4 :
Nadine Amiel, Jean-Claude Augé, Dominique Bertinotti, Marianne de Chambrun, Nathalie Elie-Lefebvre, Jérôme Foucaud, Sylvie Gagnaire, Jacques Gérard, Christophe Girard, Bruno Gouyette, Patrick Grandchamp, Claire Guidi, Madeleine Houbart, Richard Jean-Baptiste, Isik Kaya, Julien Landel, Gaël Lapeyronnie, Cyril Marcant, David Marques, Olivier Martinaud, Claudine Mukizwa, Nils Pedersen, Sophie Pons, Sarah Rivière-Delajoux, Didier Saco