Contenu

Albert Sernissi a écrit une longue page d’histoire du Parti socialiste dans le 4° arrondissement

La lecture de la Lettre hebdomadaire vous permet de constater que de nouvelles arrivées - adhérents ou sympathisants actifs - apportent à notre Section un renouveau très encourageant et très rafraichissant. Il arrive aussi que des camarades, parfois militants de longue date, nous quittent...

Ce soir, il nous revient de vous faire part d’une information qui nous est parvenue en fin de journée, celle du décès du plus ancien d’entre nous, Albert Sernissi, dont la santé avait beaucoup décliné depuis deux ans.



Albert Sernissi a écrit une longue page d’histoire du Parti socialiste dans le 4° arrondissement : entré dans la résistance en 1940, à l’âge de 16 ans, il a appartenu au réseau Libé-Nord et a rejoint la SFIO clandestine pendant l’occupation. Il a été, au coté d’un autre grand résistant socialiste de l’arrondissement, Roger Priou-Valjean, l’un des libérateurs de la Mairie du 4° en 1944. Dans cet arrondissement qu’il n’a alors plus quitté, il n’a ensuite jamais cessé de militer à la SFIO, puis au PSA/PSU à la fin des années 50, avant de revenir à la SFIO et de contribuer à maintenir une présence socialiste dans les années du gaullisme triomphant. Après le Congrès d’Epinay et le renouveau du Parti socialiste, il a été élu Conseiller d’arrondissement en 1983, puis à nouveau après les élections de 1989. Il a par ailleurs occupé de nombreuses responsabilités, notamment dans le monde combattant, sa deuxième grande passion après le PS.

D’origine italienne, ayant quitté l’école très jeune, Albert, qui allait sur ses 88 ans, avait une forte personnalité, un caractère entier, pas facile mais jamais indifférent, toujours passionné.

La section sera bien évidemment représentée à la cérémonie, ouverte à tous, qui se déroulera vendredi 3 février à 10 h 00 au funérarium du Père Lachaise.

Au nom des socialistes du 4ème, Nils Pedersen et Gilles Marron

Partager cet Article :

Facebook Twitter Stumble Reddit LinkedIN