Contenu

Votation citoyenne pour le droit de vote des étrangers aux élections locales

Du 16 au 22 mai, la Ligue des Droits de l’Homme a organisé à Paris une votation citoyenne pour le droit de vote des résidents étrangers aux élections locales.
Mercredi et samedi, élus et militants se sont relayés dans le 4ème pour ouvrir le débat avec les habitants et les passants de l’arrondissement.
A la fin de cette semaine, 91,8% des 295 votants se sont exprimés en faveur du droit de vote des résidents étrangers.
Dans les autres arrondissements du centre, le Oui au droit de vote des résidents étrangers a recueilli :
-  93% des 75 votants dans le 1er arrondissement
-  84,7% des 289 votants dans le 2ème arrondissement
-  88,5% des 376 votants dans le 3ème arrondissement

Merci aux élues socialistes, communistes et écologistes de la mairie du 4ème, merci aux militants du PS4, PC4 et Europe Ecologie-Les Verts et bien sur un grand merci à toutes les personnes qui se sont déplacées pour participer à cette votation !

Votation_Citoyenne - 34.1 ko
Votation_Citoyenne

Ci-dessous le tract de la LDH Paris Centre sur la votation citoyenne :

« Etes-vous pour le DROIT DE VOTE ET D’ÉLIGIBILITÉ DES RÉSIDENTS ÉTRANGERS aux élections locales? »

En 2008, la campagne “Votation citoyenne” a rencontré un important succès auprès de la population. A Paris notamment, près de 32000 personnes, dont environ 4800 dans le seul 14e arrondissement, ont participé à cette consultation populaire. Pour les citoyens, le droit de vote et d’éligibilité pour les résidents étrangers est devenu une question qui mérite d’être débattue.
Alors que le traité de Maastricht en 1992 instituait le droit de vote et d’éligibilité aux étrangers européens pour les élections locales, pourquoi maintenir, en France, les résidents non européens à l’écart de ce droit ? Ils participent à la vie économique, sociale et culturelle de la cité, cotisent, payent des impôts et des taxes ? Dès lors, ne sont-ils pas concernés comme tous par la vie de la cité et par le “vivre ensemble” ?
Reconnaître le droit de vote et d’éligibilité aux élections locales aux premières générations d’immigrés, c’est renforcer auprès de tous la conscience citoyenne et les valeurs d’Egalité, de Fraternité et de Liberté.
Le 3 mai 2000, l’Assemblée nationale a adopté en première lecture une loi qui donne le droit de vote à tous les résidents étrangers pour les élections municipales. Lorsqu’un nouveau texte du même ordre est présenté devant le sénat le 24 janvier 2006, la majorité au Sénat refuse de l’examiner, mais l’argumentation des opposants a bien montré qu’ils savent qu’ils ne pourront longtemps camper sur cette position défensive.
Le combat pour le droit de vote des étrangers dure depuis 30 ans en France. Les sondages d’opinion l’attestent : 55 % des Français sont favorables à ce droit. La grande majorité des partis s’est progressivement ralliée à cette idée. Le droit de vote et l’éligibilité aux élections locales des résidents étrangers sont devenus une quasi- banalité en Europe où 17 pays sur les 27 de l’Union européenne ont instauré totalement ou partiellement ce droit. Les étrangers participent déjà à tous les aspects de la vie de la cité.
La France sera-t-elle le dernier pays de l’Union à donner le droit de vote et d’éligibilité à tous les résidents, quelle que soit leur nationalité ?
Dans moins d’un an va avoir lieu l’élection présidentielle, ce sera l’occasion de mettre la question du droit de vote des résidents étrangers au cœur du débat.
Cette période de précampagne est particulièrement favorable pour interpeller les organisations politiques et les élus sur l’élargissement du droit à la citoyenneté. C’est pourquoi, cette année encore, tous les habitants de ce pays, et dans le Centre de Paris en particulier, sont appelés à participer à la “Votation citoyenne”, du 16 au 22 mai 2011.

Organisations locales participantes : Centre Cerise, Cercle PRG Paris 2e, Deux Rives, EELV Paris Centre, Front de Gauche élargi Paris Centre, LDH Paris Centre, PS 1er, PS 2nd, PS 3ème, PS 4ème, RESF Centre de Paris.