Contenu

Mobilisation pour l’Hôtel Dieu

Le Directeur général de l’AP-HP, haut fonctionnaire nommé en Conseil des ministres, a confirmé la suppression de 3000 à 4000 postes d’ici 2012. L’Hôtel Dieu est concerné par cette mesure. Les élus du 4ème, à l’unanimité, ont voté un vœu en conseil d’arrondissement, à l’initiative de son maire et de son premier adjoint, pour réaffirmer l’importance de cet hôpital au cœur de Paris.

En 2004, la direction de l’APHP proposait unilatéralement la fermeture de l’Hôtel-Dieu, laissant grande ouverte la porte pour des projets immobiliers publics ou privés. Une très forte mobilisation de l’ensemble des acteurs, des usagers, de la population parisienne et francilienne s’est alors constituée, certes sur le maintien de l’Hôtel-Dieu, mais surtout sur la réalisation d’un projet innovant répondant aux attentes de santé de nos concitoyens. Ce projet fondé sur les urgences, l’ambulatoire et la santé publique a été longuement travaillé, enrichi et a pris toute sa place dans la réflexion sur la restructuration hospitalière avec Cochin.

Aujourd’hui, en 2010, les déclarations contradictoires et fracassantes du Directeur de l’APHP visent au mieux à faire de l’Hôtel Dieu, une annexe de Cochin, ou au pire à planifier la fermeture de cet hôpital dans les années à venir.

Mobilisons nous pour :
-  le développement et la diversification des urgences à l’Hôtel Dieu. La force de ce service réside dans sa grande capacité d’accueil, dans la qualité et la rapidité de sa prise en charge (8 patients sur 10 restent moins de 4h entre l’arrivée et le départ, l’Hôtel Dieu est le seul hôpital à assurer une filière spécifique pour les urgences cancérologiques).
-  l’ambulatoire : moins d’une journée à l’hôpital quelle que soit la pathologie médicale ou chirurgicale, telle est l’ambition à mettre en œuvre.
-  la santé publique : assurer le suivi médical personnalisé du patient dans une optique de prévention pour éviter l’hospitalisation, promouvoir la formation universitaire des futurs personnels soignants.

L’Hôtel Dieu, c’est aujourd’hui 120 000 urgences, 350 000 consultations, 35 000 hospitalisations, un accueil très large des Franciliens (60% des consultants viennent d’Ile de France hors Paris), facilité par l’excellente desserte des moyens de communication.

Notre attachement à une médecine efficace, innovante, publique, gage de son accessibilité pour tous, est aujourd’hui remis en cause au travers des récentes décisions prises par l’APHP pour l’Hôtel Dieu. Nous appelons à nouveau à une forte mobilisation pour que cessent les mesures dilatoires visant à compromettre la réalisation du projet de l’Hôtel Dieu, seul en capacité d’assurer son avenir.

Signez la pétition : http://avenirhoteldieu.wordpress.com